Astuces zéro déchets à l’arrivée de bébé

Souvent l’arrivée d’un enfant rime avec une liste d’achat digne de la liste de cadeau du père Noël. Avec Minimoi on a investi pas mal, on était jeunes parents inexpérimentés (moi surtout, la fan de shopping). Pour Numerobis on a plutôt fait dans le minimalisme ! Voici donc quelques conseils et astuces tirés de notre expérience avec 2 « petits » pour limiter les déchets.

  • Acheter au maximum le matériel de puériculture d’occasion. On en trouve partout : sur leboncoin, les bourses de puériculture, les brocantes, les ressourceries, Emmaüs… Faites une liste de ce qui est vraiment nécessaire / essentiel avec l’aide par exemple d’une copine qui a déjà des enfants. Demandez autour de vous à vos copains déjà parents s’ils n’ont pas un transat/une chaise haute/un matelas à langer/des biberons qui traînent au grenier et qu’ils pourraient gentiment vous prêter. Souvent les gens n’y pensent même pas ! Peu avant l’arrivée de Numérobis, j’étais assez embêtée avec le lit de Minimoi : petite puce de 2,5 ans, je ne la voyais pas encore dormir dans un lit de 90 x 190 cm, mais j’avais besoin de son lit de bébé pour le nouvel arrivant. Je n’avais rien trouvé d’intéressant sur les sites de petites annonces. Un peu découragée, j’en parle à une collègue qui a des enfants ado et elle me dit qu’elle a un lit de taille intermédiaire dans son grenier, pour quand elle aura des petits enfants (genre dans 10 ans) et que si ça m’intéresse, elle peut me le prêter pour 2-3 ans… Il ne restait plus qu’à trouver la literie (matelas, couette, housse, alèse et 3 draps housse) sur leboncoin, en parfait état, le tout pour 50€.

 

  • Acheter les vêtements de bébé d’occasion. Leboncoin regorge de bonnes affaires en parfait état. Les premiers mois bébé grandit vite et très souvent les vêtements reçus en cadeau n’ont été portés qu’une ou deux fois. Ne vous encombrez pas de tonnes de vêtements de chaque taille, un bébé ça grandit très très vite, surtout les premiers mois. Et surtout au début, privilégiez les bodies qui se boutonnent devant et les pyjamas, confortables pour bébé, et faciles à mettre pour les parents. La garde-robe de bébé peut facilement être un gouffre financier, en achetant d’occasion, on peut faire de vraies économies (on paye entre 5 et 50% du prix du neuf), on récupère des vêtements qui ont déjà été lavés plusieurs fois (donc qui n’ont plus d’après et autres cochonneries aspergées sur les vêtements neufs et ne risquent quasiment plus de déteindre), si on vient avec ses sacs en toile/son cabas on repart sans le moindre emballage et en prime, des fois, ça permet de faire connaissance avec une maman sympa du quartier. Par contre n’hésitez pas à bien regarder les vêtements et à refuser si la qualité (trous, taches, déchirures) n’est pas au rdv, acheter d’occasion ne veut pas dire récupérer les guenilles des autres !

 

  • Acheter d’occasion des chaussures neuves. Quand bébé marche, c’est super, en général on se rue dans un magasin de chaussures spécialisées pour bébé avec son chérubin sous le bras et on en ressort une demie heure plus tard délesté(e) de 70-80€ et la promesse faite à la vendeuse de repasser acheter la paire suivante dans 3 mois. Oui, oui dans 3 mois ! Donc si on calcule bien, le budget chaussure de notre chère tête blonde, par an, avoisine les 300€. C’est sans compter si on lui achète aussi des chaussons pour la crèche/nounou et la maison, qu’il faudra renouveler au même rythme ou une chouette paire de bottes de pluie pour l’automne, de bottes fourrées pour l’hiver ou des sandales de plage en été. J’ai la chance d’avoir une fille qui a des pieds normaux (comprenez ni fins, ni larges, ni long, sans énorme coup de pied ni gros mollets), donc on peut pratiquement tout lui mettre en terme de chaussures, tant que c’est à sa taille. Niveau chaussures, je suis catégorique, on ne lésine pas avec la qualité, et on ne réutilise pas de chaussures déformées par les pieds d’un autre enfant. J’ai donc pris l’habitude de regarder sur leboncoin et les brocantes (quand j’y passe) les paires de chaussures neuves (ou portées une fois et dont la semelle ne porte aucune trace d’usure). On y trouve pas mal de choses à des prix super intéressants : chaussures reçues en cadeau mais pas la bonne saison, pied qui grandit et prend 2 pointures d’un coup, chaussures achetées sans l’enfant et trop petites… Et dont les gens tentent de se débarrasser, faute d’en avoir l’utilité.

 

  • Si on allaite, faire l’acquisition de coussinets d’allaitement lavables. J’ai allaité Minimoi 9 mois. A l’époque je n’étais pas zd, j’ai donc acheté moult lots de coussinets jetables (une hérésie quand j’y repense maintenant) : coussinets de jour, coussinets de nuits, tous emballés individuellement (chaque coussinet!!!!!!!!!!!!!) dans une poche plastique, par lot de 30 dans une boîte carton, elle-même recouverte d’un film plastique… Si vous calculez bien, une boîte fait 1 mois (ou 15 jours si vous en changez le soir pour la nuit), et j’ai allaité 9 mois… Vous visualisez le gros tas de déchet dans la poubelle ? Pour Numérobis j’ai dit niet, et fait l’acquisitions de coussinets lavables. Ma préférence va à ceux en coton, que je trouve agréables à porter et qui ne gardent pas d’odeur de rance comme cela a été le cas avec ceux en bambou. Je n’ai pas trop apprécié ceux en polaire, qui collent aux pointes de sein. Ici je tourne sur 10 paires, et je suis ultra large niveau machines. Pour le lavage, je les glisse dans un petit filet fourni avec (ça évite qu’il ne se glissent dans le joint de la machine à laver) et je les lave avec mon linge blanc. 7 mois que ça dure, et aucun soucis. Niveau prix, comptez dans les 10-12€ pour 3 paires.

 

  • Pour le nettoyage des fesses de bébé, fuyez les cotons jetables et les lotions cracra, ou même pire les lingettes imprégnées à la composition méga douteuse (il y a eu un article de 60 millions de consommateur à ce sujet d’ailleurs). Vous avez la table à langer dans la salle de bain ? Un lot de gants de toilette dédiés et de l’eau du robinet feront pleinement l’affaire. J’ai détourné un sac de couches lavables, dans lequel je stocke à sec les gants de toilette sales en attendant la prochaine machine, c’est ultra simple et sans odeur. Pour ceux qui ont la table à langer dans la chambre, pourquoi ne pas s’équiper de lingettes lavables (à coudre soit même ou à acheter) et de liniment fait maison ?

 

  • En ce qui concerne les repas, l’allaitement c’est génial, pas de biberon, pas de pots de lait en poudre, ni besoin de chauffe biberon, on a tout à porté de main. Je ne rentrerai pas plus dans les détails des avantages (réels) de l’allaitement, si le sujet vous intéresse, je vous laisse lire l’excellent article d’Happypotam à ce sujet ! Pas envie ou pas réussi à allaiter ? Ok, on essaye de voir pour des biberons en verre (car ça vieillit mieux que ceux en plastique), là encore on voit si on peut en récupérer (on n’oublie juste pas de changer les tétines abîmées ou dont la texture parait louche). Quand bébé passe au solide, là encore on peut essayer de préparer une partie de ses repas, l’idéal étant de caler sa popotte sur la vôtre : pommes de terre carottes vapeur au menu ? Prélevez-en un peu avant d’assaisonner, mixez, rajoutez un peu d’eau pour la texture si nécessaire, mixez un peu de jambon ou de blanc de poulet, mélangez, voilà c’est prêt ! Pour l’achat des petits pots, là aussi privilégiez les repas en pot en verre qui se réutilisent ou se recyclent plus facilement que ceux en pot plastique ou en gourde.

 

  • Pour le change, avez-vous pensé aux couches lavables ? Je vous en parle plus en détail dans un projet article, car on a testé avec Minimoi, et il y a de nombreux avantages à s’y mettre : plus écologiques, sans matières chimiques sur les fesses de bébé (là encore l’article de 60 millions de consommateurs est sans appel), 0 déchet – on en parle de la couche jetable qui met 500 ans à se « désagréger »? – et si achetées d’occasion et entretenues correctement, super économiques ! En prime, si vos couches sont encore en bon état, vous pourrez les réutiliser pour le numéro 2, 3, 4… ou les revendre. Ce qui ne sera jamais le cas avec vos Pampers (encore moins celles qui ont servi)…

Il y a certainement encore plein d’autres astuces que j’oublie, je vais donc actualiser régulièrement cet article. N’hésitez pas à repasser le lire de temps en temps et à me suggérer en commentaire vos astuces et petites idées zd 😉

2 thoughts on “Astuces zéro déchets à l’arrivée de bébé”

  1. Chouette article 🙂
    Juste une petite remarque au sujet des chaussures : les chaussures se forment au pied et à la façon de marcher. Mettre à un bébé qui apprend à marcher des chaussures déjà employées – même un peu – par quelqu’un d’autre, peut influencer très négativement la marche de l’enfant et créer toute une série de troubles (cagneux, panard, pied plat, pieds en dedans… Et toutes les joyeusetés au niveau des genoux des hanches et de la colonne vertébrale)

    Si vous avez la chance d’avoir un bébé qui débute ses pérégrinations sur ses 2 petons en été, le mieux reste le pied nu ou les chaussons de type Bobux pour l’extérieur. C’est avec ce type de semelles ultra souple que le pied de bébé se musclera le mieux et se « fera » 😉

    1. Bonsoir Maman Potam,
      Merci pour ce gentil commentaire !
      En ce qui concerne les chaussures, je suis tout à fait d’accord, c’est pourquoi j’ai indiqué que je n’achetais d’occasion que des chaussures neuves ou tout comme (dont la semelle est intacte, sans aucune trace d’usure). L’idée que j’avais en tête était simplement d’informer qu’on peut facilement trouver des chaussures bébé/enfants neuves, sans pour autant devoir aller en magasin.
      Minimoi a décidé de marcher sur le tard, à 22 mois. Elle a donc passée ses 20 premiers mois en chaussettes, pieds nus ou avec des chaussons en cuir souples (des Robeez pour ne pas les citer) avant la fameuse « première paire de chaussures » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *